METROFORUM – Chaire pour les transitions métropolitaines (École Urbaine de Lille)

METROFORUM est un espace de rencontre et de dialogue qui a vocation à rassembler une pluralité d’acteurs (académiques, praticien·nes de l’urbain, étudiant·es) autour des questions urbaines et métropolitaines en mobilisant, plus particulièrement, le concept multidimensionnel de « transitions ».

Cette transition doit être comprise comme un phénomène global, autant qu’historique et situé (territorial). Néanmoins, ce phénomène revêt une dimension particulièrement signifiante localement à Lille tant la mutation post-industrielle d’une région et d’une métropole productive, mais aussi l’après-crise sanitaire, constituent des enjeux cruciaux et concrets de trajectoire territoriale.

Dans ce contexte, que nous voulons considérer comme mobilisateur et stimulant, nous serons vigilants à investir également la question transversale de l’habiter, comprise en son sens le plus large.

 

L’objet et les missions de la Chaire

La vocation de cette chaire est d’abord académique. Elle a pour objet d’être un dispositif au service des étudiantes et étudiants des formations relatives aux questions urbaines des établissements universitaires et grandes écoles lillois suivants : Université de Lille (et notamment l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme et de Géographie de Lille, Polytech Lille, la Faculté des Sciences Économiques, Sociales et des Territoires et la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales), École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille, Institut d’Études Politiques de Lille

La chaire a également pour ambition de construire un dispositif de production de connaissances, d’expertises et d’innovation pour la métropole lilloise, au service et en appui des collectivités territoriales, capitalisant les excellents dialogues entretenus avec celles-ci. Le principe de METROFORUM repose donc sur l’intérêt mutuel pour les structures académiques et pour la société civile de collaborer autour de projets communs. Il s’agit de nourrir un débat aujourd’hui trop parcimonieux, d’initier des projets innovants et décloisonnés, d’encourager l’observation et l’expérimentation et d’ouvrir une chaire sur les transitions appliquées, dans une approche prospective.

Aussi, la Chaire a pour mission de stimuler les coopérations entre formations existantes, d’impulser des collaborations nouvelles basées sur la pluridisciplinarité (apprentissage, doubles diplômes…), et de mieux former les professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement. Elle impulsera des travaux sur les enjeux phares de la métropolisation (relocalisation, dynamiques foncières et économiques, logement et habitat, mobilité) et de ses transitions, d’initier ou valoriser l’expérimentation de solutions sociotechniques en réponse aux défis de la transition autour de démonstrateurs, de susciter et animer une scène locale large de débat public entre les acteurs du territoire, les différentes instances, la société civile.

 

Les activités de METROFORUM : « Métropole productive et résilience territoriale »

La question de la métropole productive est à la fois très actuelle et en mesure d’associer une grande diversité d’acteur·ices au sein de projets collaboratifs et transdisciplinaires aux enjeux porteurs pour le territoire :

  • de la chaîne logistique production-distribution-consommation, à l’échelle métropolitaine (dernier kilomètre, internet logistiques) ou plus largement transrégionale et transfrontalière (canal Seine-Nord, Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai), de l’articulation de la métropole avec des formes de production extra-urbaine (agriculture, circuits courts, autosuffisance alimentaire).
  • de la relocalisation industrielle en ville dans un contexte de fragmentation des chaînes de production, de la robotisation (usine 4.0) et de la micromanufacture (fablabs, makerspaces).
  • plus fondamentalement, d’interrogation sur un temps plus long de la reconstitution d’une capacité productive pour une région sortie d’un cycle industriel.

Pour autant la cartographie de la recherche et des formations sur ces secteurs thématiques révèle un archipel dans lequel émergent des isolats, autour de certaines formations phares performantes (architecture, ingénierie, urbanisme…), de pointures scientifiques un peu à part, ou encore de programmations scientifiques ciblées, de type recherche-développement, en lien direct avec les acteurs du territoire (Habitat 2030, Plate-forme d’observation des projets et stratégies urbaines, Programme d’Investissement d’Avenir sur les Jeunesses métropolitaines, Révolution Métropole, TRI etc.). Le potentiel présente ce paradoxe d’être à la fois réel et fragile : souffrant d’un déficit de visibilité sur la place lilloise et pourtant d’expertise de haut niveau sur des sujets stratégiques.

Autour de ces thématiques, un double enjeu de fédérations pluridisciplinaires et d’articulation entre recherche et pédagogie, autour de dispositifs ad hoc, agiles, ainsi que de mobilisation d’expertises externes et internationales de haut niveau apparaît rapidement. Aussi, les activités de la Chaire ont pour vocation de répondre à ce double enjeu en proposant plusieurs temps forts scientifiques et pédagogiques :

 

  • Un cycle de conférences 2021-2022 : « Métropole productive et résilience territoriale »

Le cycle de conférences est l’occasion d’entendre et de faire dialoguer des spécialistes de différentes disciplines sur des questions de recherche liées à la métropole productive et à la résilience des territoires qui permettent d’apporter un éclairage à l’action publique locale et aux étudiant·es des différentes formations liées aux questions urbaines. Parmi ces thématiques, évoquons comme centrales celles relatives à la logistique (en termes de zonage et de transports, par exemple), à la mixité fonctionnelle et au renouvellement des lieux de production, aux risques et vulnérabilités et aux évolutions sociales subies par les travailleuses et travailleurs ayant des répercussions spatiales et urbaines significatives (ubérisation, développement des emplois industriels hors du secteur productif, entre autres).

 

  • Un workshop de rentrée en septembre 2021 : « Penser et concevoir le Campus métropolitain »

Le workshop de rentrée, conçu comme un temps fort pédagogique, a pour objet de faire se rencontrer les étudiant·es dans un cadre inter-universitaire et interdisciplinaire. Prévu sur trois journées (16, 17 et 18 septembre) et en circulation sur plusieurs établissements universitaires de la métropole, ce workshop propose un mode collaboratif et intensif à une soixantaine d’étudiant·es des formations concernées. Le parti pris prend acte de la  fragmentation des sites d’enseignement supérieur en métropole de Lille autant que de leurs dynamiques et insertions urbaines propres (Roubaix, Villeneuve-d’Ascq , Tourcoing, Lille…) : quels « mondes communs » universitaires possibles et partagés ? Quelle dimension urbaine des sites ?  Quelles perspectives et utopies au regard entre autres d’expériences étrangères ? Le workshop vise à mettre en mouvement une large communauté d’interventions et de spécialistes et une forte mixité disciplinaire de publics étudiants, sur un mode intensif de conception propre aux formations « par projet ». Candidatures et sélections à venir.

 

 

La Gouvernance et les partenariats de METROFORUM

METROFORUM associe 3 niveaux de gouvernance :

  • Un comité de pilotage : un·e représentant·e des établissements suivants : FaSEST, ENSPAL, IEP, I-SITE ULNE
  • Un collège académique : comité de pilotage et des représentant·es des facultés et écoles suivantes : FaSEST, Polytech’Lille et FSJPS
  • Un cercle de différents partenaires : collectivités, services de l’État en région, structures d’ingénieries, établissements universitaires, associations.

Contact : Camille Mortelette, Coordinatrice et animatrice Chaire École Urbaine de Lille